>> La sécurité applicative et physique

Cryptage des données de « bout en bout » (lors le transfert, du stockage et de la restauration, de nombreuses options de cryptage possibles (112-bit triple DES, 256-bit AES…), mot de passe donnant accès à la clé de cryptage uniquement connu par le client. Le chiffrement se fait à l’aide d’une clé fournie par le client, dont même Oodrive n’a pas connaissance. Personne d’autre, pas même Oodrive, ne connaît ce mot de passe.
Le Mode Delta Bloc rend les fichiers transférés « inconsistants » : il est impossible de les reconstituer et de les exploiter.
Configuration du firewall : il n’y a aucun Port en « entrée » à ouvrir, mais uniquement un Port en « sortie ». C’est toujours l’agent installé sur la machine du client qui se connecte au serveur de sauvegarde.

Certifications

Solution de sauvegarde « certifiée HIPAA » pour les entreprises médicales
Solution de sauvegarde en conformité avec la loi « Sarbanes Oxley »

Hébergement

Les architectures de stockage d’Oodrive sont implantées dans 4 centres d’hébergement distincts, localisés en France et en Belgique. Certifiés ISO 27001 au niveau européen, ils possèdent les meilleures sécurités disponibles sur le marché :

hébergement physique ultra sécurisé

Accès physique hautement sécurisé

Surveillance vidéo des accès 24h/24
Accès physique uniquement par carte magnétique

Sécurité électrique

Redondance des alimentations électriques et des groupes électrogènes, 6 UPS, dont 3 en service et 3 en backup

Sécurité contre les incendies

Portes anti-feux, processus de détection et d’extinction des incendies, normes R13 de l’APSAD

Sécurité des données / Baies de stockage

Code personnalisé, alarme individuelle, Double alimentation électrique

Responsabilités

« Chacun est responsable du dommage qu’il a causé non seulement par son fait, mais encore par sa négligence ou par son imprudence. »

Code Civil – Article 1383

« Le responsable du traitement est tenu de prendre toutes précautions utiles, au regard de la nature des données et des risques présentés par le traitement, pour préserver la sécurité des données et, notamment, empêcher qu’elles soient déformées, endommagées, ou que des tiers non autorisés y aient accès. » La violation de cet article est sanctionnée par 5 ans d’emprisonnement et 300 000 euros d’amende.

 

Mentions légales | Nous contacter